Une nouvelle initiative en neurosciences, la création du club de neuroprotection vise à contribuer au développement de la recherche, dans un domaine complexe et vaste, celui des maladies neuro-dégénératives, où les avancées thérapeutiques sont lentes et où la communication entre les différentes disciplines n’est pas toujours optimale.